Types de stages

Afin de mieux vous guider dans la rédaction de vos offres de stages et de faciliter l’arrimage entre vos besoins et ceux des étudiants, nous vous présentons les types de stages les plus communs. 

À noter que plusieurs types de stages peuvent être effectués au cours d’un parcours scolaire, cela peut varier selon l'étudiant, le programme d’étude ou l’institution scolaire.

Stage en alternance travail-études (ATE)

Ce type de stage permet à l’étudiant d’aller chercher de l'expérience dans son domaine d’étude. L’ATE n’est pas seulement un stage, c’est un mode d'apprentissage concret pour l'étudiant. En alternant des périodes d'études et d’apprentissages en milieu de travail, l’étudiant s’approprie certaines notions essentielles à son futur métier. Les stages réalisés dans le cadre de l'alternance travail-études varient en fonction du niveau scolaire de l’étudiant. Les balises peuvent donc être différentes si le stage est effectué dans le cadre d'un programme d'études en formation professionnelle, collégiale ou universitaire:

ATE Formation professionnelle

Les stages ATE sont généralement inclus dans les heures du programme d'études. C’est donc dire que ce type de stage ne prolonge pas ou très peu la durée des études du stagiaire.

Durée

La durée peut varier dû au fait que les stages en entreprise sont plus nombreux et sont majoritairement plus courts: de deux à trois semaines ou une journée par semaine.

Rémunération

Les entreprises n'ont pas l'obligation de rémunérer les stagiaires puisque le stage fait partie intégrante du programme d'études. L’employeur qui souhaite être admissible au crédit d’impôt du gouvernement provincial doit cependant offrir un salaire au stagiaire. Consultez l’onglet «*crédit d’impôt provincial pour stage en milieu de travail» pour en savoir plus.

ATE Formation collégiale

L’ATE au niveau collégial est une formule éducative qui intègre des séquences en milieu scolaire et des séquences en milieu de travail dans un poste temps plein. La plupart des cégeps ont un département qui s’occupe du volet ATE, car il est reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Des crédits d’impôt pour les entreprises sont octroyés pour le salaire et l’accompagnement d’un étudiant en stage. L’école doit donc offrir un certain encadrement à l’étudiant, mais aussi à l’entreprise pour que le stage réponde aux exigences.

Durée

Ce type de stage doit être d’une durée qui correspond à au moins 20% de la durée totale du programme d’études.  Conséquemment, le nombre de semaines varie d’un programme ou d’une école à l’autre. En moyenne, cela peut représenter entre 8 à 16 semaines de stage à temps complet, une information qui devra être validée avec le stagiaire.

Rémunération

L’entreprise a l’obligation de rémunérer le stagiaire d’au moins le salaire minimum en vigueur.

ATE Formation universitaire (Coop)

Les stages en régime coop suivent un calendrier spécifique qui alterne périodes d’apprentissage à l'université et périodes d’application en milieu professionnel. L’étudiant participe donc de façon concrète à la charge de travail de l’entreprise. Il n’est pas considéré comme un observateur.

L’entreprise détermine le contenu du stage en fonction de ses besoins et des compétences du stagiaire qu’il accueillera. Avant l'arrivée du stagiaire en milieu de travail, l’établissement d’enseignement doit préapprouver le stage, car ce dernier doit remplir certaines conditions exigées par le programme. De plus, il se doit d’être supervisé et évalué à la fois par l’employeur et l’établissement scolaire.

Durée

Il varie entre 8 et 15 semaines à temps complet, minimum de 35  heures par semaine. La durée peut différer selon l’université  et le programme de l’étudiant.

Rémunération

La rémunération est obligatoire, la plupart des universités ont d’ailleurs une charte ou des propositions de salaires prévues à cet effet.

Stage libre

Le stage libre signifie qu’un étudiant, par lui -même, décide de trouver un stage dans son domaine pour lui permettre d’acquérir de l’expérience pratique supplémentaire et pour lui permettre d'accroître son réseau professionnel. Ce stage n’est pas nécessairement prévu dans le cadre de son programme scolaire. L’étudiant pourra alors terminer ses études en ayant déjà une certaine expérience dans son domaine. La tâche de se trouver un emploi à l’obtention du diplôme peut donc être facilitée.

Durée

La durée est à déterminer avec l’étudiant, car il n’y a aucune norme relative à un stage libre. La durée est établie selon une entente entre les parties, selon les besoins de chacun.

Rémunération

La rémunération n’est pas obligatoire si l’étudiant n’est qu’observateur. Si le stagiaire participe activement aux tâches organisationnelles, le salaire minimum est exigé en vertu de la loi sur les normes du travail. Si le stage est fait dans un organisme à but non lucratif et qu’il est non rémunéré, alors il sera considéré comme étant du bénévolat.

Stage crédité 

Le stage crédité permet à l’étudiant de faire un stage en remplacement d’un cours, les institutions scolaires offrent de plus en plus cette alternative dans différents programmes.

L’étudiant a donc le choix, pendant son parcours, de choisir entre un stage et un cours à option. L’étudiant pourra alors mettre en pratique ses connaissances en se voyant octroyer par la maison d’enseignement des crédits, qu’il aurait acquis normalement en suivant un cours en classe.

Durée

La durée varie beaucoup d’un programme à l’autre. Il n’y a pas de normes générales et les paramètres du stage sont définis par chacun des programmes d’étude ou des institutions scolaires. Ils ont une durée moyenne de 3 à 6 mois.

Rémunération

Comme il s'agit d’un stage pendant le parcours scolaire et qu’il est crédité pour l’obtention du diplôme, la rémunération n’est pas obligatoire. Encore une fois, nous suggérons d'offrir un salaire ou un dédommagement au stagiaire pour toute l’aide apportée, ainsi l'étudiant sera plus motivé et vous aurez plus de chances de le garder à temps partiel suite au stage. Il existe aussi plusieurs formes de compensation qui peuvent substituer une rémunération à taux horaire qui peut parfois paraître complexe pour un stage de 6 semaines seulement. Ces "bonus" rendront votre offre de stage plus attrayante, ce qui vous permettra de recevoir plus de postulants. Ex: Bonus ou bourse suite au stage, remboursement de transport ou de repas, commissions, etc.

Stage en cours de programme

Le stage en cours de programme est prévu dans le programme d’étude par l’institution scolaire, il s’agit d’un stage qui permet à l’étudiant de mettre en pratique ce qu’il a étudié dans un milieu de travail. L’étudiant peut participer activement aux tâches et prendre quelques responsabilités liées à son domaine d’étude lors de ce stage.

Durée

La durée varie beaucoup d’un programme à l’autre. Il n’y a pas de normes générales et les paramètres du stage sont définis par chacun des programmes d’étude ou des institutions scolaires. Ils ont une durée moyenne de 3 à 6 mois.

Rémunération

La plupart des stages en cours de programme doivent être rémunérés car l’étudiant participe activement aux tâches sous la supervision d’un senior. L’obligation de rémunérer ce stage dépend de chaque école, vous devez valider avec l’étudiant. Encore une fois, lorsque vous décidez d’offrir ce type de stage de façon non-rémunéré, nous suggérons d'offrir un dédommagement au stagiaire pour toute l’aide apportée.

Stage d’intégration

Le stage d’intégration, communément appelé « stage final », a pour but de placer l’étudiant dans une entreprise dans le but d’intégrer un emploi à plus long terme. Ce stage est très intéressant, car l’étudiant est à la fin de son parcours scolaire. Il a donc déjà développé la plupart des compétences qu’il devait acquérir à la suite de ses études. Ces stages sont plus communs en formation collégiale et professionnelle.

Durée

La durée du stage d’intégration peut varier énormément d’un étudiant à l’autre. Il est normalement plus court que les autres types de stages, d’une durée moyenne de 120 à 150 heures.

Rémunération

Les entreprises n'ont pas l'obligation de rémunérer les stagiaires puisque le stage fait partie intégrante du programme d'études. Il est souvent placé dans la grille de cours à la dernière session en tant que « stage final ».

Projet de stage

Le projet de stage ou de recherche concerne les étudiants en maîtrise au niveau universitaire. Il a souvent pour finalité  d’effectuer une recherche ou de monter un projet très précis dans un contexte professionnel.

Un projet de stage ou un stage de recherche se définissent comme des activités d'analyses, d'expérimentations, de recherches et qui ont comme finalité un résultat tangible et concret réalisé par un étudiant. Faisant partie intégrante de sa formation académique, le projet de stage est toujours supervisé par un enseignant et doit répondre directement à un besoin exprimé par la société ou par une entreprise.

Durée

Les stages de recherche sont habituellement de longue durée, ils peuvent s’étendre sur plusieurs mois tout dépendant du projet ou des besoins.

Rémunération

La rémunération d’un stagiaire en recherche peut prendre plusieurs formes, elle peut être obligatoire ou non.  De plus, plusieurs alternatives sont offertes par des organismes tels que Mitacs  pour supporter vos dépenses relatives à un projet de recherche par un étudiant universitaire.

 

Programmes d’aide financière pour l’accueil de stagiaires: Voir notre section Aides et subventions

 

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez de l'informations à chaque mois sur les périodes de stage à surveiller, les nouveautés sur le site, les évènements de recrutement à ne pas manquer et plus encore...